L'Afrique Autrement

Côte d’Ivoire: Reprise du procès de Gbagbo et de Blé Goudé à La Haye

- Les avocats de la défense demandent un « non-lieu » total, alors que ceux de l’Etat ivoirien veulent que le procès se poursuive jusqu’au bout.

Après plus de 8 mois d’interruption, le procès de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et de son ex-ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé, a repris lundi à la Cour pénale internationale à la Haye. 

Ils sont jugés pour crimes contre l’humanité, commis lors des violences postélectorales de 2010.

Le programme de l’audience prévoit l’intervention du bureau du Procureur, une intervention qui va durer deux jours. Puis celle de la représentante des victimes et enfin, la défense. 

Les avocats des deux accusés, continuent de demander «un non-lieu total », un « jugement d’acquittement pour toutes les charges et pour tous les modes de responsabilité », ainsi que la « libération immédiate » de leurs clients, pour insuffisance de preuves. 

L’affaire sera, ensuite, mise en délibéré pour plusieurs semaines. Une décision, n’est pas attendue avant le début de l’année 2019, selon des sources proches du dossier. 

Si du côté de la défense, on espère un acquittement, les avocats de l’Etat ivoirien ont demandé que le procès se poursuive jusqu’à son termes, dans un communiqué rendu public dimanche. 

« Le procès qui rentre dans sa dernière phase doit se poursuivre jusqu’au bout et aucun artifice ne le fera dévier », ont-ils écrit. 

Les avocats de l’Etat ivoirien, Jean-Pierre Mignard, Jean-Paul Benoit et Pierre Emmanuel Blard, dénoncent le « coup de bluff » de la défense, estimant qu’il «faut à la fois se garder de réécrire l’histoire et de l’écrire à l’avance». 

– Mobilisation à la Haye et à Abidjan –

Lundi à la Haye, plusieurs partisans des ex-dirigeants ivoiriens ont fait le déplacement pour les soutenir, selon des images diffusées sur les réseaux sociaux. 

A Abidjan, les partisans de Laurent Gbagbo et Blé Goudé ont organisé la retransmission en direct de l’audience sur un écran géant à Yopougon (nord d’Abidjan), fief de l’ancien président.

Plusieurs personnalités de l’opposition ivoirienne sont attendues à cet événement pour y assister. 

A la barre, Laurent Gbagbo est apparu vêtu d’une veste bleue, très jovial. 

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, faut- il le rappeler, sont détenus respectivement depuis novembre 2011 et mars 2014 à la prison de Schevenigen (La Haye) aux Pays-Bas. 

Leur procès a été ouvert depuis le 28 janvier 2016 après la jonction des deux affaires (Gbagbo et Blé Goudé) le 11 mars 2015. 

Ils sont poursuivis pour quatre chefs de crimes contre l’humanité, commis entre décembre 2010 et avril 2011. Ces faits se sont caractérisés notamment par des tirs de masse et des bombardements sur des marches de protestation ou des quartiers peuplés. 

S’ils venaient à être acquittés, Laurent Gbagbo et Blé Goudé marcheraient dans les traces de Simone Gbagbo, libérée en août dernier après sept ans de détention. 

Source : Anadolu Agency

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.