L'Afrique Autrement

‘E.agribusiness’ pour sortir l’agriculture togolaise  de son étape  embryonnaire

E.agribusiness, est une application du jeune togolais de 32 ans, Dona Edeh Etchri

Il ne fait plus de doute, l’application ‘E.agribusiness’ du togolais Dona Edeh Etchri fait des émules dans la marche vers une transformation efficace de l’agriculture togolaise.

60% de la population togolaise est agricole officiellement et l’agriculture contribue de 40% à la production de la richesse nationale au Togo.

Convaincue que « booster ce domaine apportera un plus au développement du pays », les autorités togolaises y développent depuis quelques années des projets innovants  qui brassent plusieurs milliards de Fcfa.

Mais pour Dona Edeh Etchri, il manque quelques petits détails pour « accompagner les agriculteurs et sortir l’agriculture togolaise de son étape embryonnaire ».

C’est ainsi que, formé en science de Gestion à l’université de Lomé, et titulaire d’un certificat en développeur d’application, il rassemble ces détails correctement étudiés pour créer une application qui va ‘révolutionner l’agriculture’ : E.agribusiness. Une plateforme qui finira par constituer un marché d’écoulement des issus de la production nationale agricole.

« Si vous mettez votre temps, votre énergie à produire, à entreposer et que après, ça doit pourrir c’est que vous perdez une bonne partie de votre capital et cela ne contribue pas à la sécurité alimentaire.  Nous sommes aux côtés de l’agriculteur  pour que dès qu’il met ses graines sous terre, il puisse déjà avoir un potentiel acheteur » explique M. Edeh Etchri 

 

Origine

A l’origine, E.agribusiness avait pour nom Togo Agro (2014).

Dona Edeh Etchri fatigué de la routine que constituaient pour lui ses activités de jeune entrepreneur décide avec quelques amis d’investir ensemble dans la production des œufs de volailles. Très tôt va se poser à eux  le problème de l’écoulement des œufs produits. Dona s’est donc dit pourquoi ne pas créer une plateforme web qui permettrait aux agriculteurs d’échanger leurs productions plus facilement ? 

Et déjà, l’idée avait commencé par susciter beaucoup d’intérêts en termes d’innovation.

Deux ans plus tard en 2016, Togo Agro a remporté le 1er prix du concours d’applications innovantes au Togo d’une valeur de 2 millions du le ministère des Postes et de l’Economie numérique. C’est avec ce prix que Dona va insuffler de l’énergie  à Togo Agro pour devenir E.agribusiness.

 

Dans la Pratique

Dans la pratique, Dona a  réinvestit dans le déploiement de sa plateforme en faisant face efficacement aux nouveaux problèmes qui se posent à lui, en créant des canaux d’utilisation dont un centre d’appel en langues locales.

«  L’agriculteur non lettré appelle un numéro court payant, le 8686, une opératrice lui fournit des informations sur les prix du marché, la météo … et   recueille en retour des informations sur les récoltes, le tonnage, le prix, la localisation de son interlocuteur. Et la plateforme se charge donc de publier ces offres sur le marché ».

Un système B to B efficace via la technologie de l’information et de la communication qui permet aussi de supprimer les nombreux intermédiaires entre le vendeur et l’acheteur et qui spécule énormément sur le terrain.

 

E.agribusiness rassemble

Fin 2017 environ 3500 utilisateurs sont inscrits sur Eagribusiness

Ces utilisateurs ne sont pas que des togolais. Ils sont aussi de « la Côte d’Ivoire, du Mali, du Burkina Faso, des Iles Maurice,  décidés à mettre leurs productions sur les marchés locaux, régionaux et internationaux. « 

Ils reçoivent également des conseils agricoles pour améliorer leurs pratiques culturales et des informations sur la météo qui demeure très essentielle pour la planification de l’activité agricole.

Et au fil des jours, en fonction des besoins, l’application est améliorée pour répondre aux besoins exprimés

«  En fin de compte j’améliorais  en ajoutant de nouvelles fonctionnalités qui provenaient des besoins exprimés sur le terrain. Nous nous rendons très souvent sur le terrain pour des formations pouvant aider les agriculteurs regroupés dans des coopératives à améliorer leur rendement. Aujourd’hui nous sommes à 9000 acteurs. Nous aurions pu en avoir beaucoup plus mais nous avions rencontré d’énormes problèmes financiers en tant que startup » a déclaré Dona Edeh Etchri.

A ce jour, Dona est même en mesure de fournir des données météo qui se basent sur les coordonnées GPS de la localisation du champ du client

 « Il est inconcevable qu’au 21ème siècle, l’agriculteur se fie à son intuition pour prédire le temps. Celà n’a rien de scientifique. Même les météo génériques données sur les radios et télé ne rassurent plus. Parce que ce sont des météo génériques pour des régions » justifie t-il.

Ces techniques mises en place par la plateforme E. AgriBusiness devraient sortir  l’agriculture togolaise  de son état  embryonnaire.

Dona Edeh ETCHRI est devenu lui-même agriculteur. Sur  sa  parcelle de 10 hectares,  il  cultive du soja.

Après la reconnaissance de 2016 au plan national, il vient de remporter le prix AGRIHACK 2018  à l’occasion de l’African Green Revolution Forum 2018 tenu en août dernier au Rwanda.

 

Simone Dakiché

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.