L'Afrique Autrement

Gambie 0 – 1 Togo: Floyd Ayité offre la victoire qui réduit les calculs de qualification pour la CAN2019

Le Bénin a dominé l'Algérie sur le même score

Les éperviers du Togo ont réussi ce mardi 16 Octobre à Banjul au stade de l’indépendance,  grâce à un but de Floyd Ayité marqué dans le temps additionnel, à s’offrir 3 points  face à la Gambie qui jouait à domicile.

Une première victoire des éperviers du Togo qui donne du courage aux joueurs, mais surtout qui relance le pays dans le classement dans la poule pour se positionner à la 3e place avec 5 points après le Bénin  et l’Algérie, deux pays qui se partagent la première place avec 7 points chacun au terme aussi d’un match palpitant à Cotonou.

Une heure plus tôt en effet, le Bénin et l’Algérie qui jouait cette 4e journée au stade de l’Amitié à Cotonou, se sont séparés sur la plus petite des scores 1 à 0 en faveur des écureuils, alors même qu’ils ont joué à 10 contre 11 plus de la moitié du temps réglementaire.

Les éperviers du Togo ont aussi joué le même scénario en jouant 10 contre 11 au stade de l’indépendance à Banjul avec la même efficacité à la fin du temps de jeu.

Après les attaques successives opérées par Floyd Ayité, Mlapa Péniel, Dossevi,  LABA, G. Sunu, et le jeune Kévin Denkey, ce n’est qu’à la 92e minutes de jeux que Ayité trouvera le chemin des filets et devient le sauveur du Togo de l’élimination avant les deux prochains matchs.

Les éperviers étaient condamnés de toutes les façons à gagner ce match pour éviter trop de calculs. Voilà qui est fait. 

Maintenant, avec le fond de jeu retrouvé, ils se doivent de travailler dur pour gagner les confrontations à domicile avec l’Algérie et en déplacement au Bénin ou à défaut un nul, pour avoir entièrement sa chance d’être au Cameroun pour la CAN 2019.

Claude LeRoy sauvé par Floyd

Ce n’est pas une volonté, mais si le Togo n’avait pas gagné le match face à la Gambie ce mardi à Banjul au stade de l’indépendance, le sélectionneur Claude LeRoy n’aura plus de choix que de démissionner. Au risque que les togolais la lui réclament autrement.

En effet depuis la fin du match nul de dimanche 14 Octobre à domicile toujours face à la Gambie, le sujet de sa démission, en cas de non victoire au match retour à Banjul, était présent dans toutes les conversations à Lomé.

Pour certains, ‘il n’est plus l’homme qu’on croyait. Claude le Roy n’est plus que l’ombre de lui même”.

D’autres affirment qu’il n’est plus ‘ce sorcier du foot qui peut faire des miracles en toute circonstance. Dans ce cas cas le changer serait la meilleure chose pour la sélection nationale’.

Pour d’autres encore “Claude must Go”. Un petit mouvement est même en création pour à titre prévisionnel, note t-on dans les discussions de couloirs.

“Son objectif était de qualifier les éperviers pour la CAN 2019. Il est en train de passer royalement à côté. A quoi bon le garder surtout qu’il aurait un salaire faramineux. Il ne nous apporte pas grande chose” a confié plus tôt mardi matin à Africa Full Success, un jeune supporter des éperviers tout vêtu aux couleurs de l’équipe nationale.

Selon certaines informations parvenues à notre rédaction, même le plus haut sommet de l’état pourrait être amenée à se prononcer s’il n’y avait pas de victoire dans le nid des éperviers ce mardi.

Sans doute donc, que Floyd Ayité a sauvé de justesse le sélectionneur national et a sauvé l’équipe d’une élimination.

Mais ce n’est peut être que temporaire. Pour éviter des désagréments, l’ensemble de l’équipe doit faire mieux que tout ce qu’il a montré jusqu’à ce jour.

Ken LOGO 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.