L'Afrique Autrement

Togo – Manifestation du “Front Citoyen Togo Debout” ce vendredi à Lomé

Tout comme l'opposant Nicodème Habia, il réclame la libération des détenus politiques

Le Front Citoyen Togo Debout a confirmé ce mardi soir en conférence de presse son appel à manifester dans les rues de Lomé vendredi prochain pour réclamer des autorités togolaises, « la libération des détenus politiques » dont le comité de suivi a déjà acté « leur relâchement » le 23 Septembre dernier lors de sa deuxième réunion à Lomé.

Ils doivent être encore un peu plus de 40 militants de l’opposition togolaise, des défenseurs des droits de l’homme et des activistes à être encore en prison.

« Le prolongement de leur détention reste imposé par des raisons et des motifs purement politiques car, alors qu’ils présentent de garanties réelles et suffisantes de représentation pour la suite des procédures, alors que la dégradation de l’état de santé de certains d’entre eux reste incompatible avec le milieu carcéral, plusieurs demandes de mise en liberté provisoire leur ont été refusées sans motif juridique valable » a déclaré l’avocat Raphaël Kpandé Adzaré, l’adjoint au coordonnateur du Front Citoyen Togo Debout en liminaire lors de la conférence de presse mardi soir.

« Cette situation contraste fortement avec l’impunité accordée par les mêmes autorités togolaises à des nombreux miliciens qualifiés de groupes d’autodéfense par nos gouvernants, sortis en octobre 2017 dans les rues de Lomé et aux côtés des forces de l’ordre et de sécurité, pour s’en prendre ouvertement à leurs concitoyens » a poursuivi la déclaration du front qui dénonce ‘une justice de deux poids deux mesures’.

Parce que toutes les tentatives pour obtenir le relâchement de ces détenus, (les mêmes pour lesquels l’ancien député et président du parti « Les Démocrates » est en soins actuellement à la clinique Biasa du fait des effets néfastes de la grève de la faim entamée depuis deux semaines), ont été vaines, le front citoyen Togo debout appelle les togolais dans la rue le vendredi 05 Octobre.

Une date qui rappelle le début de la lutte populaire pour l’avènement de la démocratie au Togo. C’était en 1990.

La marche partira de Bè et de Gakpoto pour chuter au quartier Bè Kpota en face de l’église des Assemblée de Dieu.

Ken LOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.