L'Afrique Autrement

Une attention particulière sur le Togo au sommet du G20 sur l’investissement à Berlin

Faure E. Gnassingbé présidera une table ronde “Africa-Verein/Togo” à cette occasion

Parmi les pays Africains invités au sommet sur l’investissement du G20 qui s’ouvre ce lundi à Berlin en Allemagne, le Togo sera à l’honneur avec ses programmes et projets d’investissement pour un développement durable.

Faure Gnassingbé, le chef de l’état togolais y présidera une table ronde “Africa-Verein/Togo” à cette occasion, a annoncé le service de communication de la présidence de la république dans un communiqué dont copie a été envoyé à Africa Full Success.

A ce sommet sur l’investissement du G20 à Berlin, il sera présenté aux 11 pays africains qui ont rejoint l’initiative dont le dernier est le Togo, « l’initiative des entreprises allemandes en Afrique subsaharienne, les possibilités d’investissement direct allemand en Afrique et surtout la nouvelle ère de relations commerciales germano-africaines qui s’ouvre ».

Faure Gnassingbé présentera à l’occasion de la table ronde Africa Verein/Togo aux membres de l’Association Africaine des Entreprises Allemandes, des représentants des entreprises germano-africaines et de l’ensemble du secteur privé allemand, le programme national de développement du Togo fondé sur  axes  notamment : la création d’un pôle logistique de «classe mondiale», le développement d’un centre d’affaires de premier ordre en Afrique de l’Ouest, et la consolidation du développement social et le renforcement des mécanismes d’inclusion.

Au centre du corridor Abidjan-Lagos, qui représente plus de 60% de la richesse de l’Afrique de l’Ouest, le Togo est la porte d’entrée naturelle du marché dynamique de l’Afrique de l’Ouest.

Sur le site du sommet, on note que « le positionnement naturel du Togo a été renforcé par une politique d’investissement importante dans les infrastructures de transport et de logistique, qui confère au pays une place unique en Afrique de l’Ouest ».

« Avec une croissance économique stable de 5% au cours des dernières années et une bonne maîtrise de l’inflation, le Togo souhaite maintenant consolider ses acquis en assurant un développement économique harmonieux et inclusif » affirme la page de présentation du Togo sur le site de l’organisation de ce sommet.

Et c’est ce que Faure Gnassingbé va défendre mardi à l’occasion de la table ronde qui présidera à ce sommet sur l’investissement du G20 qui s’ouvre ce lundi à Berlin.

Le Pacte du G20 avec l’Afrique a été lancé sous la présidence allemande du G20 pour promouvoir les investissements privés en Afrique, y compris dans les infrastructures avec pour principal objectif d’accroître l’attractivité de l’investissement privé grâce à des améliorations substantielles des cadres macroéconomique, commercial et financier. 

Il rassemble des pays africains, des organisations internationales et des partenaires bilatéraux du G20 et au-delà animés par des réformes, afin de coordonner les programmes de réformes spécifiques à chaque pays, de soutenir les mesures politiques respectives et de faire connaître les opportunités d’investissement aux investisseurs privés. 

Lancé en 2017, l’initiative est axée sur la demande et ouverte à tous les pays africains.  Mais À ce jour, onze pays africains ont adhéré à cette initiative: Bénin, Côte d’Ivoire, Égypte, Éthiopie, Ghana, Guinée, Maroc, Rwanda, Senegal, Togo et la Tunisia.

Ken LOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.