L'Afrique Autrement

Alassane Ouattara: “Moins de la moitié de nos concitoyens ont accès à l’électricité, C’est une HONTE”

Il faisait cette déclaration à l'ouverture du forum du 45e anniversaire de la BOAD sur l'énergie solaire

Alassane Ouattara, le président ivoirien, et président en exercice de la conférence des chefs d’état de la CEDEAO, a appelé mercredi à Lomé, les leaders, ses pairs chefs d’état d’Afrique subsaharienne à faire mieux pour rendre disponible l’électricité à l’usage des populations.

C’est à l’ouverture du forum du 45e anniversaire de la BOAD sur l’énergie solaire qui se tient à Lomé les 14 et 15 Novembre sous le thème: l’énergie solaire dans l’économie des pays de l’UEMOA, état des lieux, enjeux et politique.

Il s’est déclaré honteux de la situation du manque total d’accès à l’électricité dans les pays de l’UEMOA et de l’Afrique subsaharienne

“Aujourd’hui en effet, moins de la moitié de nos compatriotes ont accès à l’électricité, et beaucoup d’entre eux n’ayant qu’un accès limité. Je trouve que cela est une honte. ” a indiqué le président Ouattara.

Et de poursuivre: “Voyez vous, tous les 48 pays de l’Afrique subsaharienne avec une population combinée de plus de 800 millions d’habitants, génèrent à peu près la même quantité d’électricité que l’Espagne avec une population d’environ 45 millions d’habitants. Donc nous les leaders, nous avons l’obligation d’aller beaucoup plus vite et d’améliorer le quotidien de nos concitoyens”

Car a t-il poursuivi, sans électricité, il y a pas d’eau potable, et sans ces deux denrées, l’éducation et la santé ne peuvent qu’être retardés.

Mais le président Ivoirien a quand même trouvé une raison pour justifier cette honte: Manque ou simplement le retard d’investissement dans la recherche de solution au problème électrique en Afrique subsaharienne.

Reconnaissant que la situation constitue un frein au développement économique et social de la sous région, il a appelé tous les pays de la zone UEMOA à investir d’avantage dans l’énergie solaire.

” Pour accélérer et rendre inclusif la croissance économique que notre union a enregistré ces dernières années, les pays de l’UEMOA doivent investir massivement dans le secteur de l’énergie renouvelable. Cela relève d’une priorité” a t-il appelé.

Le président en exercice de la conférence des chefs d’état de l’UEMOA a détaillé à l’assistance les projets et investissements en cour dans son propre pays, la Côte d’Ivoire, et qui doivent permettre aux pays d’être totalement connecté à l’électricité d’ici 2025.

Ken LOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.