L'Afrique Autrement

Rwanda: La BAD va investir 400 millions de dollars pour la cité de l’innovation de Kigali dans le cadre de la plateforme Africa50.

La ville de Kigali capitale du Rwanda, pays d’Afrique de l’Est, va accueillir la première "cité de la technologie" d’Afrique, inspirée de la "Silicon Valley" américaine

La ville de Kigali capitale du Rwanda, pays d’Afrique de l’Est, va accueillir la première “cité de la technologie” d’Afrique, inspirée de la “Silicon Valley” américaine.

La Cité de l’Innovation de Kigali (CIK) va être construite par le Rwanda en collaboration avec la plateforme de développement des infrastructures de la Banque Africaine de Développement (BAD), intitulée Africa50.

Le prix global du projet est estimé à 2 milliards de dollars américains.

La BAD a annoncé qu’elle va dépenser 400 millions de dollars pour la cité de l’innovation de Kigali dans le cadre de la plateforme Africa50.

Selon Africa50, la CIK va bénéficier ainsi de 150 millions de dollars annuellement pour l’exportation de connaissances et technologies de communication et de 300 millions de dollars d’investissements directs étrangers.

La Cité va être construite sur un terrain de 70 hectares dans la Zone Economique Spéciale de Kigali.

Elle accueillera des universités, entreprises des nouvelles technologies et des biotechnologies mondialement connues, ainsi que des centres commerciaux.

Ces universités devraient, chaque année, diplômer 2600 étudiants entrepreneurs spécialisés dans les technologies.

Dans une déclaration, el Premier ministre rwandais, Edouard Ngirente, a indiqué que le projet CIK est inscrit dans la vision 2020 de son pays et dans la stratégie de Renouvellement National 2017-2014.

Selon Ngirente, le Rwanda pourra atteindre un niveau de concurrence mondiale grâce à une économie basée sur les technologies.

D’après le chef du gouvernement, ce projet permettra chaque année de faire travailler 50 000 personnes.

“Cet effort d’innovation va être une première pour le continent africain. Il va favoriser la formation des ressources humaines nécessaire pour le développement de l’Afrique. Notre but est de former des personnes dotées d’idées et de capacités novatrices”, a-t-il affirmé.

Le Rwanda a aussi récemment formé une plateforme de commerce en ligne englobant les pays africains grâce à une coopération avec le géant chinois de vente en ligne Alibaba.

Source: Anadolu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.