L'Afrique Autrement

Togo: Les candidats du parti UNIR condamnent “une opposition atypique en manque d’initiative avec un agenda obscur”

C'est au terme d'une formation de deux jours finie jeudi à Lomé, formation pour les outiller d'arguments durant la campagne électorale pour les législatives du 20 décembre 2018

Les candidats du parti UNIR au pouvoir ont accusé mercredi soir d’user des moyens dilatoires pour empêcher la tenue des élections législatives le 20 décembre prochain.

C’est dans une déclaration ayant sanctionnée le séminaire de formation de deux jours organisées  par le parti au pouvoir à leur intention afin de les préparer aux messages à délivrer pendant la campagne électorale qui commence le 04 Décembre prochain.

Ils ont condamné une opposition atypique en manque d’initiative avec un agenda obscur qu’il urge de prendre des mesures pour stopper.

La déclaration finale a été présentée par le candidat Ibrahim Tchédé désigné porte parole des candidats du parti UNIR au pouvoir. Je vous propose de l’écouter

La même déclaration a condamné les violences que le Togo a connues au début de cette crise politique et appelle le gouvernement à prendre désormais des mesures pour sécuriser les citoyens togolais. Elle a appelé les militants du parti à faire barrage à tout acte de déstabilisation sur le territoire national.

Ibrahim Tchédé

Durant les deux jours de formation, les candidats du parti Unir au pouvoir ont été entretenu autour de divers thèmes de sorte à les outiller d’arguments pour la campagne électorale qui devra démarrer le 04 Décembre prochain.

Ces thèmes sont:

  • Le code électoral notamment le rôle du député et de son suppléant, le découpage électoral, le mode de scrutin etc…
  • Les grands sujets politiques à aborder lors des législatives 2018 portant notamment sur les enjeux actuels, le bilan politique et socio-économique du Président de la République, les programmes et projets en cours ou en perspective, grands sujets d’actualité, etc…
  • Les aspects techniques et organisationnels des structures du parti et du candidat pour bien conduire la campagne électorale.
  • Et enfin l’état d’esprit du candidat son attitude vis à vis de l’électorat dans sa diversité etc…

Ken LOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.