L'Afrique Autrement

Togo/Législatives: Aminata Kamara Toungara du parlement de la CEDEAO plaide pour un report et appelle les chefs d’état à une réunion urgente sur le Togo

Les élections sont prévues pour le 20 Décembre et la campagne s'ouvre le 04 décembre

Aminata Kamara Toungara, la vice présidente du parlement de la CEDEAO, Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, a exprimé dimanche son souhait que les législatives au Togo prévues pour le 20 Décembre 2018, soient reportées au mois de mars ou Avril en vue de régler les différends et éviter embrasement du pays.

Elle s’exprimait sur les antennes francophones de la BBC ce dimanche, sur l’envoie prochain ou non d’observateurs du parlement pour la supervision des élections.

“Je pense que rien ne vaut la paix, qu’on trouve une solution et que l’opposition puisse se présenter et qu’on puise aller dans un pays normal” a déclaré Aminata Kamara Toungara

L’ivoirienne croit que le Togo est un petit pays de la sous région ouest africaine. Mais stratégique qu’il est il ne faut pas le laisser s’embraser.

Parce que, affirme t-elle, “s’il s’embrase, le Ghana, le Bénin et même la Côte d’ivoire prendront un coup”

Elle soutient qu’il ne sert à rien pour des élections législatives, ‘de prendre ce risque’.

“Il ne faut pas précipiter les élections. Moi, je pense en âme et conscience qu’il faut attendre” a soutenu Mme Toungara à nos confrères de la BBC iniquant qu’elle souhaite même en parler avec le président de la Commission de la CEDEAO Jean Claude Kassi Brou, son compatriote “pour attirer son attention sur la gravité de la situation togolaise”.

Le 31 Juillet 2018, c’est les chefs d’états et de gouvernement de la CEDEAO réunis à Lomé, qui ont décidé la feuille de route de sortie de crise du Togo dont la mise en oeuvre est placée sous la facilitation de deux de leurs collègues, les présidents du Ghana, Nana Ado Akufo et de la Guinée, Prof Alpha Condé.

Parce qu’aujourd’hui et de toute évidence, il y a d’énormes difficultés dans la mise en oeuvre de cette feuille de route, Mme Aminata Kamara Toungara, appelle les chefs d’états à “une réunion urgente sur le Togo”.

” Moi je souhaiterais que les chefs d’État se rencontrent et qu’ils disent au président de mettre balle à terre, qu’il mette balle à terre et qu’on reporte la date des élections en Mars – Avril pour qu’on puisse aller dans un pays normal” a plaidé Mme Toungara

Il y a quelques jours, la conférence des évêques du Togo avait appelé les protagonistes de la crise togolaise à poser ‘balle à terre’ et ne pas ‘précipiter les élections’

Ken LOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.