L'Afrique Autrement

Togo/Début de la 6e Législature: “Le Togo est debout, il est en marche et il avance” selon André Johnson

La session d'âge a démarré ce mardi ouvrant officiellement la nouvelle législature issue des élections du 20 décembre 2018

“Le Togo est debout, il est en marche et il avance” ces mots forts intéressants qui peuvent susciter commentaires sont ceux de conclusions du député André Johnson de l’UFC, doyen de la session d’âge ouverte ce mardi au siège du parlement togolais.

Il donnait le ton à la sixième législature élue lors des élections législatives du 20 décembre dernier.

90 sur 91 députés élus, dont 58 sur 59 pour UNIR, 7 pour l’UFC, 3 pour le NET, 2 pour le MPDD, un pour le PDP et 1 pour le MRC, et 18 indépendants ont répondu à la convocation du doyen d’âge pour l’ouverture de cette session d’âge de la 6e législature.

André Johnson qui a prononcé le seul discours de circonstance, a salué la législation dernière pour le travail abattu. Il a rendu hommage aux deux députés en fonction qui ont perdu la vie pendant cette 5e législature avant de revenir dans le cadre de la 6 pour situer les défis qui les attendent.

« Les défis qui nous attendent sont énormes pour faire avancer le Togo sur la voie de développement et de la construction de la destinée commune. Il s’agit d’aller rapidement aux réformes constitutionnelles et institutionnelles afin de consolider la paix au Togo » a indiqué André Johnson

déclarant sa foi en la capacité de tous à transcender “les divergences pour faire évoluer le cadre institutionnel et politique qui demeurent une profonde aspiration du peuple togolais” André Johnson a affirmé qu’ils ont “l’impérieux devoir de voter des lois justes équitables qui renforcent le développement économique dans l’intérêt général”.

“J’en appelle à un sursaut général pour que cette législature marque à jamais l’histoire de cette nation. L’amour de la patrie et les valeurs nationales, doivent guider nos échanges. Il est pour nous nécessité de transcender l’esprit partisan pour nous inscrire définitivement et résolument dans une dynamique républicaine” a invité le doyen d’âge.

Et l’oeuvre législative pour cette 6e législature, André Johnson l’a formulé en ces termes: “Le développement harmonieux, et la paix sociale semble être précisément le résultat d’un équilibre entre l’efficacité qui requiert un pouvoir fort et l’exercice paisible des droits et libertés publiques”. 

Cette session sera consacrée à l’étude, à l’amendement du règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, puis à l’élection du bureau de l’Assemblée avant une cérémonie officielle de rentrée parlementaire de la 6e législature.

Ken LOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.