L'Afrique Autrement

Togo: Le premier conseil des ministres du gouvernement Klassou II acte la libération de plusieurs détenus

Soit par grâce présidentielle ou une juste liberté provisoire

Dix huit (18) prévenus, déjà jugé et purgeant leur peine dans les prisons civiles de Mango et de Sokodé et vingt-six (26) inculpés relevant des prisons civiles de Mango, Bafilo,Sokodé et Lomé ont retrouvé la liberté ce jeudi 31 Janvier 2019 au Togo.

C’est suite à la décision prise par le gouvernement togolais réuni mercredi en conseil des ministre sous la direction de Faure Gnassingbé.

“Le Président de la République, Faure Essozimna GNASSINGBE… a décidé .. d’accorder la grâce présidentielle à dix-huit (18) prévenus déjà jugés et condamnés, purgeant leur peine dans les prisons civiles de Mango et de Sokodé. En outre, le Président de la République a expressément demandé à l’autorité judiciaire de faire mettre en liberté provisoire, les personnes faisant l’objet d’une procédure d’information judiciaire pour des faits criminels, en prenant toutefois soin de préserver les droits des victimes s’agissant de la suite des procédures engagées. Il s’agit de vingt-six inculpés relevant des prisons civiles de Mango, Bafilo, Sokodé et Lomé”, indique au point ‘divers’, le communiqué du conseil des ministres dont copie a été envoyé à Africa Full Success.

Ainsi donc, poursuit le communiqué, ‘quarante-quatre(44) détenus devront recouvrer leur liberté dans les heures qui viennent’.

Le Président de la République a également demandé au gouvernement, dans le cadre de la poursuite des réformes de faire le point sur les activités nécessaires à l’organisation des élections locales.

Le ministre chargé de l’administration territoriale présentera une communication en conseil des ministres sur la
question prochainement.

Faure Gnassingbé a également présenté à l’occasion de ce premier conseil des ministres du gouvernement Klassou II “Charte de bonne conduite des membres du gouvernement”.

Sans préciser les contours de cette charte, le communiqué ayant sanctionné le conseil du 30 janvier indique que cette charte doit “guider les ministres dans l’exécution de leur mission aussi bien lorsqu’il s’agit du travail collégial au sein du gouvernement que du fait d’assumer sa charge”.

“Chaque ministre se doit de se l’approprier, de respecter les règles, valeurs et principes qu’elle contient en vue
de bien remplir sa mission qui doit contribuer à l’émergence du Togo” conclu le communiqué.

D’autres sujets aussi ont été abordés au cours de ce conseil des ministres.

Ken LOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.