L'Afrique Autrement

ACP-UE/Consultations Politiques : Dussey fait le point des négociations à Apia

Deux jours de consultations ont démarré ce lundi à Samoa

Robert Dussey, le négociateur en chef pour les pays ACP, Afrique Caraïbes Pacifiques avec l’UE a expliqué ce lundi à Apia, capitale de Samoa les avancées enregistrées dans les négociations en cours en vue d’un nouvel accord ACP-UE (accord post-Cotonou) en 2020, a appris Africa Full Success.

Le ministre des affaires étrangères du Togo s’exprimait à l’occasion des consultations politiques de haut niveaux ouvertes ce lundi dans la capitale de Samoa en Polynésie occidentale, et devant les chefs d’état du pacifique.

Le négociateur en chef pour les pays de l’Afrique Caraïbe et pacifique a passé en revue les conclusions des différentes réunions déjà tenues dans le cadre de ces négociations et les recommandations qui sont formulées en vue d’être prises en compte par le prochain conseil des ministres des pays membres des ACP.

Démarré le 18 octobre 2018 avec les négociations techniques entre les parties, les deux parties ACP et UE ont convenues de négocier un accord de partenariat unique, juridiquement contraignant et de longue durée.

Dussey au milieu, à coté du président de Somoa

Si les Directives de négociation de l’UE prévoient un socle commun avec des objectifs et des principes partagés, complété par trois protocoles régionaux (Afrique, Caraïbes et Pacifique), le Mandat ACP, en revanche, préconise un accord unique et juridiquement contraignant, dans le cadre d’un engagement unique couvrant trois piliers thématiques et neuf questions transversales considérées comme des priorités qui doivent prendre en compte les spécificités régionales.

Tout porte à croire qu’à cette étape des négociations, des résultats encourageants sont déjà enregistrés.

“Après avoir examiné la question de la prise en compte des spécificités régionales préconisée dans le Mandat de négociation ACP, le GCN au niveau ministériel a convenu de recommander au Conseil l’adoption  d’une décision à ce sujet. Le Conseil est invité à adopter une décision visant à faciliter les négociations sur les questions spécifiques aux régions, qui sera annexée à l’accord” recommande le rapport présenté lundi matin par Robert Dussey à Apia

Ayant noté que les propositions de l’UE relatives au cadre institutionnel du futur accord étaient en contradiction avec celles contenues dans le Mandat de négociation ACP, le Groupe Central de Négociation au niveau ministériel recommande au conseil des ministres, conformément au Mandat de négociation ACP et après un examen approfondi de la question, ‘le maintien de l’architecture institutionnelle existante dans le futur accord (y compris les Sommets et sessions ministérielles conjoints et l’Assemblée parlementaire paritaire).

Dussey avec Va’aleto’a Sualauvi, le président de Samoa

A ce niveau le GNC attend du conseil des ministres un acte qui entérine cette position. 

Le Conseil est aussi invité à réaffirmer que le nouvel accord soit d’une durée de 20 ans au minimum et avec possibilité de révisions périodiques convenues par les deux parties. Ceci dans le but de l’adapter, le cas échéant et si nécessaire, au programme de développement durable à l’horizon 2030.

Le conseil des ministres est également invité à prendre en compte le fait qu’à New York en fin d’année dernière, les Négociateurs en chef avaient préconisé que tout soit mis en œuvre pour que les négociations soient menées à terme d’ici à l’été 2019, compte tenu des prochaines élections au Parlement européen et de l’expiration du mandat de l’actuelle Commission européenne en 2019.

Tous ces points ont été fait par Prof Robert Dussey en présence de Neven Mimica, le Commissaire européen à la Coopération internationale et au développement, et négociateur côté européen, également présent à Samoa.

Le chef de la diplomatie togolaise s’est ensuite entretenu avec Va’aleto’a Sualauvi, le président de Samoa en fin de matinée de cette journée de lundi 25 février.

Les travaux de ces consultations politiques de haut niveau vont se poursuivre demain mardi

Ken LOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.