Afrique/Santé: Avec les fortes pluies du moment, attention aux maladies diarrhéiques

Les conseils du ministre de la santé du Togo peut s'appliquer partout

Les services de la météorologie annoncent une période de forte pluviométrie au Togo avec de forts risques de survenue des inondations. Et ce n’est pas sans risque d’épidémie.

Plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest dont le Togo, le Bénin sont concernés. Au moment où les autorités de chaque pays prennent des mesures pour éviter ou réduire au maximum les conséquences que peuvent engendrer des situations d’inondation qui surviennent, les africains peuvent eux même prendre des dispositions idoines pour éviter les maladies diarrhéiques, le choléra notamment.

Au Togo en tout cas, les autorités togolaises prennent les risques très au sérieux et les conseils qui sont rappelés aux populations togolaises peuvent s’appliquer partout et conventionnellement.

Risques de maladies diarrhéiques, pollution de l’eau et autres, ils sont bien présents vu ce que les premières pluies ont données dans les banlieues de Lomé il y a quelques jours.

C’est convaincu de ces risques que professeur Moustapha Mijiyawa, le ministre togolais de la santé et de a engagé une communication destinée à préserver les populations togolaises des maladies diarrhéiques et notamment le choléra

Dans un communiqué parvenu à la rédaction de Africa Full Success, rofesseur Moustapha Mijiyawa appelle dans un premier temps les populations à une vigilance accrue et à l’adoption de bons comportements pour être à l’abri d’éventuelles maladies diarrhéique comme le choléra.

Pour éviter donc des situations dramatiques, il en appelle à la population à procéder au “lavage correct des mains avec de l’eau saine et du savon ou de la cendre, surtout après les selles et avant de manger, bien couvrir les aliments contre les mouches et la poussière, bien cuire les aliments et chauffer les restes d’aliments avant de les consommer, boire en tout temps et en tout lieu de l’eau saine, désinfecter à l’eau de javel ou faire bouillir les eaux de pluie, de citerne, des marres ou des étangs avant de les consommer”.

Il a aussi attiré l’attention sur l’épineux problème de la défécation à l’air libre, source majeur de problème de santé dans  plusieurs communautés togolaises et africaines.

“Eviter de déféquer et de jeter les ordures dans la nature” a t-il écrit dans son communiqué.

Et pour finir, le ministère demande qu’en cas de diarrhée liquide abondante associée ou non à des vomissements, que l’on amène immédiatement le malade au centre de santé le plus proche pour une prise en charge adéquate.

Ken LOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.