L'Afrique Autrement

Pasteur Edoh Komi: “Travailleurs de la zone franche Togo, Osez vous affranchir de la servitude”

Tel est l'appel du Pasteur togolais, défenseur des droits de l'homme en lançant cette semaine l'opération "zone franche désert" du 4 au 8 mars

A partir de ce lundi 04 mars, le mouvement togolais des droits de l’homme MMLK lance dans la zone franche industrielle togolaise une opération dénommée “Zone franche DESERT” destinée à protester contre les mauvaises conditions de travail et de vie des travailleurs du secteur.

” L’opération zone franche désert se fonde sur l’obstination des premiers acteurs de la zone franche notamment la SAZOF , les ministères impliqués à faire respecter les lois sociales aux responsables des sociétés . Ces derniers se voyant sur un territoire conquis en profitent pour exploiter les compatriotes” a expliqué dimanche à Africa Full Success Pasteur Edoh Komi, président de MMLK, la voix des sans voix.

Du 04 au 08 mars, le mouvement appelle tous les travailleurs de la zone franche togolaise, à rester chez eux pour démontrer leur mécontentement aux dirigeants des entreprises de l’espace zone franche qui ne se soucient que de leur propre bien être.

Pasteur Edoh Komi les invite à ne pas regarder cette partie de leur salaire qui leur sera prélevée, mais à oser pour ‘s’affranchir de la servitude et ne pas se laisser intimider par les autorités’.

” Que cette semaine soit pour vous le départ d’une nouvelle vie. Parce que vous travaillez bien. Les expatriés le disent, indiens, chinois et que sais je encore, ils l’affirment. Donc ce n’est pas vous qui avez besoin d’eux, ils ont besoins de vous. C’est pourquoi j’en appelle à tous les employés de la zone franche, de tous secteurs, de respecter ce mot d’ordre zone franche désert ” indique Past Edoh Komi s’adressant à ces employés pour qui il prend de lourds risques

Et il ajoute telle une menace: “Votre destin se joue maintenant. Plus personne n’aura pitié de vous si vous acceptez de vous livrer aux bourreaux. si vous décidez de vous contenter des miettes qu’on vous paye, alors qu’ils rapatrient des sommes colossales vers leur pays d’origine, plus personne n’aura pitié de vous”

Le président du MMLK qui estime tout de même que “tous les mauvais traitements dont sont victimes ces employés, doivent prendre fin maintenant” s’affirme certain que ‘si ce mouvement est respecté rien que le premier jour, les patrons des entreprises de la zone franche togolaise réagiront et demanderont à négocier’.

En se lançant de l’opération ‘zone franche désert’ le mouvement Martin Luther King conteste de travaux pénibles sans rémunérations conséquentes, une exploitation sans pitié des employés, l’absence de repos, des heures supplémentaires non payées, des insultes et des humiliations, enfin un travail rémunéré seulement à 300 fcfa l’heure.

“Je pense que c’est assez maintenant parce que la situation frôle le pire” a insisté Edoh furieux de ce que ses divers appels aux autorités Togolaises face ‘aux dérivés et aux abus d’atteinte à la dignité humaine dans cette zone franche togolaise”.

Les travailleurs de la zone franche industrielle togolaise vont ils suivre cet appel ce lundi? C’est une très grande question, connaissant les travailleurs togolais ‘soucieux du peu et de la sauvegarde du peu’.

En tout cas Past Edoh Komi n’entend pas rester passif quelque soit l’issue de cette opération. Elle veut continuer à marquer au pas les autorités togolaises et les opérateurs de la zone Franche jusqu’à l’amélioration des conditions de travail et de vie de ses compatriotes.

Ken LOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.