Que fera Faure Gnassingbé après l’entretien avec la C14? (Idée)

Rencontre historique des ennemies de il y a 20 mois

Toutes les questions ou sujets discutés ce mercredi 20 mars à la présidence de la République togolaise entre Faure Gnassingbé et les membres de la C14 sont de l’ordre de ce qui bloque l’évolution politique au Togo. Quasiment les questions de réformes ont été au menu de tous les dialogues que le Togo a connu

Faure Gnassingbé était déjà de nouveau attendu sur ces sujets depuis les décisions prises lors du dialogue sous l’égide de la CEDEAO courant 2018 au temps fort des contestations de la C14 avec des dizaines voire des centaines de milliers de togolais dans les rues.

La CEDEAO avait même encouragé une rencontre entre les deux parties pour envisager la mise en oeuvre de solutions envisagées pour tous ces points, mais jamais, les deux  acteurs n’ont eu le courage de se parler les yeux dans les yeux.

Aujourd’hui, c’est fait. On connait les points des discussions. Mais qu’est ce qui s’est réellement dégagé ? On en sait rien pour l’instant mais les regards sont tournés de nouveau vers Faure Gnassingbé, le chef de l’état togolais qui s’est déjà engagé pour les réformes.

Que va t-il faire?

La question se pose avec acuité si bien que les tentatives de Africa Full Success de rentrer dans les couloirs pour humer ne serait ce la senteur, n’ont encore rien donné.

Qu’à cela ne tienne, sur les trois points pour lesquels le chef de l’état togolais a été saisis par la C14 ce 20 mars 2019 en audience, il faut un signe pour montrer la bonne volonté de faire avancer les questions politiques au Togo pour se concentrer ensuite sur des questions de développement. Surtout si on peut considérer que ‘l’entretien de ce 20 mars  avec Antoine Folly et ses collègues peut peut être considérée comme ‘une disposition des deux camps à aller vers voie pour la sortie de crise au Togo.

La balle est dans son camps et tout le monde le sait. Mais peut être avant, il attend de la C14 ” davantage engagement pour l’enracinement de la démocratie et la consolidation de la paix dans notre pays”.

Lire le communiqué de la Présidence de la République après la rencontre.

…………………………………………………………………………………………………………………………..

COMMUNIQUE

Les acteurs politiques regroupés au sein de la coalition des partis politiques de l’opposition togolaise ont été reçus en audience ce mercredi 20 mars 2019 à leur demande, par le Président de la République, SEM Faure Esssozimna Gnassingbé, au palais de la Présidence en  vue d’échanger sur des sujets d’intérêt national.

Conduite par M. Antoine Folly de UDS-Togo, la délégation était composée de M. Dodji Apevon du parti FDR, Professeur Komi Wolou du PSR, Professeur Aimé Gogué de l’ADDI, M. Sambiri Targone du parti DSA et de M. Pascal Adoko de la CDPA.

Les entretiens ont notamment porté sur des questions d’intérêt national au nombre desquelles, les mesures d’apaisement, la poursuite des réformes constitutionnelles et institutionnelles, les futures échéances électorales et la culture d’un climat de paix.

Le Président de la République a invité ses interlocuteurs à s’engager davantage pour l’enracinement de la démocratie et la consolidation de la paix dans notre pays. Fin.

 

La rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.