L'Afrique Autrement

Togo/Conférence Maritime2019: Faire de l’espace maritime togolais un hub de transport international

La conférence maritime 2019 a ouvert les débats sur la faisabilité ce jeudi à Lomé

La 8e conférence maritime du Togo s’est ouverte ce jeudi 7 mars 2019 à Lomé autour du thème  « quels défis pour faire de l’espace maritime togolais un hub de transport international ? »

Piloté par l’organisme pour l’action de l’état en mer l’ONAEM, cette conférence a été ouverte par le ministre des transports et des infrastructures du Togo Mme Zouréhatou Kassah-Traoré, qui représentait à l’occasion, Komi Sélom Klassou, le premier ministre, chef du gouvernement de la République togolaise.

Elle avait à ses côtés, son collègue des Enseignements supérieurs et de la Recherche, Prof Koffi Akpagana et Stanislas Baba, le ministre conseiller à la Mer du chef de l‘état togolais Faure Gnassingbé.

Au moins 90% des échanges commerciales mondiales s’effectuent aujourd’hui par les voies maritimes et le volume total des échanges a triplé courant les 45 dernières années passant de 2,5 milliards de tonnes en 1970 à 10,7 milliards de tonne en 2017. C’est une preuve que la navigation maritime constitue un prodigieux vecteur pour le commerce international.

Et ça, « le Togo l’a compris » a soutenu Mme Kassah-Traoré  « à travers la place prépondérante  que le gouvernement togolais accorde au secteur maritime »

En effet le Togo a entrepris depuis quelques années dans son secteur maritime et portuaire des réformes qui ont amené à la création par décret n°2014-113/PR du 30 avril 2014, de l’ONAEM, Organisme National chargé de l’Action de l’Etat en Mer composé trois organes : le Haut Conseil pour la Mer, les services du conseiller pour la mer et la Préfecture maritime.

Ces reformes ont amené à faire aujourd’hui du Port Autonome de Lomé un port plus compétitif.  En témoigne le rapport de la 5e édition de l’étude du cabinet néerlandais Dynamar, qui fait du PAL « la principale plate-forme à conteneurs d’Afrique de l’Ouest ».

Il n’est pas trop de rappelé que « le volume de conteneurs qui transitent par le port autonome de Lomé a fait un boom de 283% entre 2013 et 2017, dans un contexte où les volumes régionaux ont à peine augmenté ».

La ministre du transport s’en est félicité et a rendu un hommage « mérité » au chef de l’état Faure Gnassingbé « pour sa clairvoyance et sa vision pour la construction d’un espace maritime innovant et prospère pour les togolais ».

Elle a aussi salué à l’occasion les apports des différents acteurs citant notamment Lomé Container Terminal, Bolloré Transports et Logistics, Mediteranean Shipping Company, Togo Terminal etc…

La conférence Maritime 2019 qui s’est ouverte jeudi dans un grand hôtel de Lomé, la capitale togolaise, devra aborder sur les deux jours (les 07 et 08 mars 2019), plusieurs thématiques dans l‘objectif d’explorer tous les contours pouvant amener réellement l’espace maritime togolais, à devenir « un hub de transport international ».

On peut les rappeler pêle-mêle : « création d’un hub logistique d’excellence : une exigence pour développer le transport multimodal au  Togo », « Enjeux des aides à la navigation », « Renseignements sur la Sécurité Maritime (RSM) », « Cadre juridique de la sécurité de la navigation maritime : Défis et perspectives », « Les défis liés à la gestion des contentieux dans le domaine maritime », « La législation  internationale et Nationale sur les aides à la Navigation ».

Stanislas Baba, le ministre conseiller à la mer a souhaité avant le lancement des discussions que « cette conférence qui prépare la grande réunion annuelle du HCM présidée par le chef de l’état lui-même, permette, de manière plus pratique, d’appréhender des sujets à discuter ce cadre ».

Des recommandations importantes sont attendues donc au terme des travaux de cette conférence maritime 2019.

source: Onaem Togo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.