Togo: Forces et faiblesses du secteur privé du Togo dans le domaine de l’énergie au cœur d’un séminaire

La délégation de l'UE au Togo a financé une étude sur le sujet, les résultats sont en validation

Un séminaire atelier a rassemblé ce mardi à Lomé, les acteurs du secteur de l’énergie au Togo, les autorités, les représentants du secteur privé et les institutions financières du pays autour du résultat de l’étude sur les forces et faiblesses du secteur privé dans le domaine de l’énergie au Togo.

Il est organisé par la Délégation de l’Union européenne au Togo qui a entièrement financé cette étude à travers son Programme d’Appui au secteur de l’Energie au Togo (PASET). Et c’est l’organisation “Energy Generation” qui a réalisé cette étude.

Ce séminaire a permis aux différents acteurs invités à ce séminaire “d’échanger avec les autorités, les représentants du secteur privé et les institutions financières, en vue de jeter les bases d’une participation renforcée du secteur privé dans le volet énergie du PND, Programme National de développement.

Il était question plus précisément de travailler “à bâtir ensemble un plan d’action pour accroître la contribution du secteur privé dans la réalisation des objectifs ambitieux du Plan National de Développement (PND 2018-2022)’.

Les travaux de l’étude ont été revisités toute la journée et des résolutions et orientations ont été adoptées pour y arriver.

L’étude a permis d’analyser “les difficultés rencontrées par le secteur privé dans le secteur de l’énergie au Togo et de formuler des propositions pour améliorer les capacités des petites et moyennes entreprises en vue de dynamiser le secteur”.

Elle a été menée en étroite collaboration avec les acteurs privés. Une revue exhaustive de tous les segments de la chaîne de valeur de l’électricité au Togo sera présentée: production, commercialisation, importation, exportation, transport et distribution.

Une attention particulière a été consacrée aux améliorations souhaitées dans le cadre réglementaire et législatif, aux besoins de renforcement des capacités des PME ainsi qu’aux moyens de financement qui demeurent un obstacle majeur dans le secteur.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.