L'Afrique Autrement

Togo: La C14 s’engage pour les locales et Présidentielles mais avant, ne lâchera rien sur les réformes

Le relevé des conclusions des deux jours de réflexions fin février a été présenté à a presse ce mardi à Lomé

En mode -5, la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise a fait part à la presse togolaise et internationale des conclusions très attendues des deux jours de réflexion le mois de février dernier en vue du bilan et des actions futures.

La C14 a été dans un premier temps honnête en reconnaissant l’échec de sa lutte sur les 18 deniers mois en réfutant les allégations de corruption ou de sabotage de la lutte politique par les leaders pour 30. millions de Fcfa à Conakry.

Les neufs partis encore dans la vision unitaire se sont donnés de nouveaux objectifs et pris des engagements en vue de “la victoire lors des prochaines échéances électorales”. Il s’agit notamment de la participation aux locales et à la présidentielle 2020 mais la lutte pour les réformes ne va pas faiblir.

Les cinq partis qui font défection dans le groupe de la C14 sont le PNP de Tikpi Atchadam, le CAR de Me Yawovi Agboyibo, Togo Autrement de Fulbert Attisso, Santé du Peuple de Dr William Kouessan et le MCD de Me Tchassona Traoré.

voici pour vous un extrait du relevé de conclusion des journées de réflexions de la C14 tenues les 20 et 21 Février passé.

Lire ……………………………………………………………………………………………………………..

Les objectifs et la ligne politique

 Les participants ont réaffirmé leur adhésion aux trois objectifs ci-après de leur lutte commune pour la libération du Togo : 

  1. Obtenir la mise en œuvre des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales y compris le droit de vote pour les Togolais de l’étranger ainsi que les conditions d’organisation d’élections démocratiques, transparentes et équitables au Togo
  2. Obtenir la libération de tous les militants des partis politiques et des organisations de la société civile encore en détention dans les prisons togolaises suite aux manifestations pacifiques organisées par la Coalition, le retour au pays de tous les réfugiés et des exilés,
  3. Nous organiser pour aller ensemble aux prochaines élections.
  • Les participants sont décidés à poursuivre leur combat au sein de la Coalition et à mobiliser encore plus fortement les populations togolaises pour l’obtention des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales, la victoire aux prochaines élections en vue d’une meilleure gouvernance du Togo au profit du peuple togolais
  • Les participants se sont accordés sur le principe d’aller ensemble aux prochaines élections locales et se sont engagés à lutter avec les populations togolaises afin que les prochaines élections se déroulent dans les meilleures conditions de transparence et d’équité.

2.2 Le débat sur la prochaine élection présidentielle 

  • A l’issue d’un débat franc, sincère et ouvert, les participants se sont engagés à accentuer la mobilisation pour obtenir les réformes et à aller ensemble à la prochaine élection présidentielle de 2020 en mutualisant les ressources.
  • A cet effet, les participants ont reconnu que la désignation par la Coalition d’un candidat unique face au candidat du pouvoir serait l’option idéale sans pour autant minimiser les difficultés liées à la mise en œuvre d’une telle option.
  • Sur les neuf (9) participants, six (6) se sont prononcés en faveur de la désignation d’un candidat unique de la Coalition à la prochaine élection présidentielle, deux (2) en faveur de candidatures multiples sous un parapluie commun et un (1) n’a pas encore de position clairement affichée sur le sujet.
  • Tous les participants sont néanmoins d’accord pour faire du prochain mandat, un mandat de transition impliquant tous les acteurs autour d’une plateforme politique commune
  • Les participants se sont engagés à poursuivre les discussions sur les modalités pratiques de mise en œuvre de cette option, notamment celles concernant les modalités et les critères de désignation d’un candidat unique

 

2.3 La restructuration de la Coalition 

  • En vue d’une meilleure efficacité, les participants ont décidé de restructurer la Coalition autour des instances suivantes :
    • Une Conférence des présidents, regroupant les 1ers responsables des partis membres. Elle sera l’instance de décision et d’orientation politique de la Coalition et aura en son sein, un Comité Stratégique et un Porte-parolat
    • Une Conférence plénière composée de la Conférence des présidents, d’un Collaborateur de chaque premier responsable de parti et des responsables des Commissions.
    • Une Coordination nationale tournante composée de trois Présidents de parti. Elle sera l’organe de direction de la Coalition
    • Un Secrétariat Exécutif avec en son sein, des Commissions spécialisées. Il sera l’organe d’exécution de la Coalition
    • Une coordination locale sera mise en place au niveau de chaque préfecture à l’image de la coordination nationale 

 

Les actions urgentes à mener 

  • Les participants ont convenu de poursuivre les discussions sur les modalités de mise en œuvre des conclusions des deux journées de réflexion
  • Les participants ont décidé d’entreprendre des démarches officielles et républicaines auprès des autorités togolaises afin de les saisir d’un certain nombre de sujets de préoccupations et d’intérêt national.
  • Les participants ont adopté un programme d’actions de mobilisation, de sensibilisation et d’information en direction des populations togolaises.
  • A la suite de ces deux journées de réflexion, des invitations formelles ont été adressées aux partis politiques membres de la Coalition n’ayant pas pris part aux travaux afin de partager avec eux les conclusions auxquelles les participants sont parvenus. La même démarche a été menée en direction des partis politiques partenaires de la Coalition et des organisations de la société civile et de la Diaspora.

2019-03-12-RELEVE CONCLUSIONS JOURNEES DE REFLEXION C14 V1 IMP V1

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.