L'Afrique Autrement

Togo: La moitié des productions en fruits et légumes est détruite faute de transformation

Une étude montre que le Togo produit chaque année environ 600.000 tonnes de fruits  et 40. 000 tonnes de légumes. Alors qu'il faut un million de tonnes pour nourrir les togolais.

Plus de la moitié des productions togolaises en fruits et légumes retourne à la poubelle. C’est ce qu’a déploré ce jeudi Oyétoundé Djiwa, chargé de programme à la FAO à la publication du rapport d’une étude qu’elle a commandité.

Le rapport de cette étude fait en effet objet d’un atelier ouvert ce jeudi dans la capitale togolaise.

selon cette étude, “le Togo produit chaque année environ 600.000 tonnes de fruits  et 40. 000 tonnes de légumes”. Des production quasi insuffisantes pour l’estimation de la consommation de fruits nécessaire pour les togolais.

”Les togolais ont besoin d’au moins 1 million de tonnes de fruits par an” précise FAO. 

Pour compenser, le pays importe des fruits et des légumes qui s’élèveraient à 8 385 tonnes en 2017 selon l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques et Démographiques (INSEED). Ce qui représente 1,4 milliards de FCFA, alors que les exportations seraient de l’ordre de 30 265 tonnes soit environ 4,578 milliards de FCFA.

Donc, le Togo produit des fruits et légumes en quantité insuffisante aux besoins en consommation des togolais. Des productions qui apportent environ 4,5 milliards de francs CFA à l’économie togolaise par an.

Malheureusement  indique le rapport,  “la moitié de ces productions est détruite faute de transformation ou même lors du transport”.

Cette étude menée en 2018, permet en à la FAO de faire l’état des lieux de la production des fruits et des légumes au Togo, l’organisation des filières et la contribution à la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

La rencontre de ce jeudi a été organisée par le ministère de l’Agriculture, de la production animale et halieutique. L’étude répond à l’un des grands axes du PND à en croire Docteur Nèmè Hélène BALI, la secrétaire du ministère de l’agriculture, représentant pour l’occasion son ministère de tutelle. 

Ken LOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.